« BBC -

TROUVEZ L’ARCHITECTE QUI SAURA ÉRIGER VOTRE RÊVE 

Stéphane Béranger du cabinet manceau BM Architectes

Les avantages de recourir à un architecte sont nombreux : personnalisation, expertise, valorisation de votre maison…Mais par souci d’économies, bon nombre de propriétaires se passent des services d’un architecte lorsqu’ils en ont la possibilité. Outre le fait que ce professionnel peut vous apporter une expertise utile, y compris dans le cadre d’un projet d’agrandissement ou d’aménagement, la mention « maison d’architecte » apporte une plus-value supplémentaire en cas de revente. Nous avons rencontré Stéphane Béranger, architecte au Mans, qui nous apporte quelques conseils avant tout projet de construction de maison individuelle.

Pourquoi faire appel à un architecte ?

Les architectes sont implantés sur tout le territoire. Connaitre le territoire c’est connaitre le tissu économique, les acteurs (artisans), les matériaux, l’histoire de la région et sa réglementation. C’est donc un acteur de terrain qui maitrise l’ensemble des contraintes. Pourtant l’architecte est souvent considéré à tort comme inaccessible car il évoque au premier abord des ouvrages prestigieux. Or, un architecte peut travailler à petite échelle, par exemple sur la simple rénovation d’une pièce. Ensuite on pense que cela va coûter cher… mais c’est une valeur ajoutée qui apporte des solutions pour rationaliser le budget. Il répond à des besoins spécifiques de par ses compétences techniques apprises au cours de ses 5 années d’études + 1 année d’expérience professionnelle.

Combien coûte les prestations d’un architecte ?

L’Ordre des Architectes (1) estime que le prix d’une prestation équivaut à environ 10 % du coût du chantier, ce taux peut baisser en fonction du montant des travaux. 

Comment fait-on appel à un architecte ?

D’abord prendre le temps de mener une petite enquête : visiter des maisons, consulter des revues comme « architecture à vivre » – un mensuel très bien conçu qui rapproche le grand public de l’architecture domestique – interroger vos connaissances, trouver des propriétaires satisfaits du travail de l’architecte que vous aurez repéré. Ou bien appeler le CAUE de votre département (voir page 11) qui propose des entretiens gratuits avec des architectes maison, Il vous orientera ensuite vers une liste d’architectes. Il est important de préparer le rendez-vous (projet, objectifs, budget, planning). Enfin vous pouvez consulter le site web de l’ordre des architectes de votre région. (1)

Comment voyez-vous l’architecture des futures maisons individuelles ?

D’abord une nécessaire prise conscience de l’impact des choix de construction sur l’environnement. Les parcelles seront plus petites, la priorité sera donnée à la rénovation de l’existant et aux constructions mitoyennes. Sur Paris de plus en plus de personnes se regroupent pour acheter leur terrain. Par exemple un terrain de 500 m2 pourra accueillir 2 maisons. On mutualise le foncier, les coûts de viabilisation et on fait des économies de chauffage avec un mur commun. La maison deviendra aussi de plus en plus modulable dans le temps, suivant l’évolution des modes de vie : naissances, télétravail, hébergement des ainés… 

Le CUBE 45 so’BOIS

SO’bois : UNE MAISON D’ARCHITECTE À 2 000 € DU M2

BM architectes propose une offre intermédiaire entre les constructeurs de maisons individuelles et les maisons d’architectes. « Nous proposons un catalogue de solutions au client, et il va composer lui-même sa maison sous le contrôle d’un architecte » nous explique Stéphane Béranger. « Tout ce qui est production fabrication est préfabriqué et industrialisé. » Le concept réussit à faire baisser les prix, tout en gardant l’attrait de la maison unique. Comme pour une voiture customisable, les vêtures et des toitures sont personnalisables, tout comme le nombre de pièces. C’est du bois français IFGD à 20% et du bois européen PEFC à 80%, issu de forêts gérées durablement.. Tarif à partir de 2000 € du m2 en RE 2020. Exemple 116 m2 avec 3 ou 4 chambres sur 2 étages : tarif 232 000 €. Les maisons conçues pour économiser le foncier avec une emprise au sol très faible (80 m2), le besoin en terrain n’étant que de 250 m2. Et la maison est construite en 6 mois. 

www.sobois.fr

(1) www.architectes.org

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ