Journée découverte du métier de maroquinier

SAINT-MARTIN-DES-MONTS :  LE HARAS DE LA PELOIS ATTEND 450 JEUNES CAVALIER

Grosse année pour le Haras de la Pelois, installé dans la campagne de Saint-Martin-des-Monts, il fête son dixième anniversaire et accueille la randonnée régionale poneys fin août.

10 ans déjà que Mathis Richard, Camille Delbecq, Séverine et Christophe Richard ont créé leur structure équestre au Haras de la Pelois, à Saint-Martin-des-Monts. Et en dix ans, cette aventure familiale a bien évolué. « Au début, les premiers cavaliers montaient dans la cour devant la maison », se souvient Séverine Richard. « Puis nous avons aménagé la carrière et construit un manège ».

Connu de longue date des Fertois, ce haras accueillait autrefois un élevage de chevaux de course. 

Une section Sports études équitation

« Adolescente, j’ai été scolarisée à La Ferté-Bernard pour suivre les cours de la section sport études équitation aux Fleuriers et j’ai toujours voulu remonter cette section qui n’existait plus. Je voulais que les jeunes puissent monter à cheval après l’école et en concours», glisse Camille Delbecq, enseignante d’équitation.

Au début, un petit noyau de cavaliers de concours CSO gravitait déjà autour de l’enseignante. « Mais nous souhaitions avoir notre propre structure», ajoute Séverine. 

Aux 12 boxes et à l’écurie poneys de 2004 se sont ajoutées deux autres écuries. Et des boxes sont encore en construction. 

Le Haras  compte désormais  une centaine d’équidés (poulinières et poulains compris) et quelque 120 licenciés qui participent régulièrement aux concours club ou amateur.

Un défi 

Et cette année, le club s’est lancé le défi d’accueillir la randonnée régionale poneys . « Nous attendons, du 19 au 23 août,  entre 400 et 450 cavaliers, venus des Pays de la Loire : 

Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Mayenne et Sarthe . Nous avons tout prévu : les cavaliers et poneys seront accueillis sur place, ici, au Haras, d’où tous les matins, ils partiront en balade.  Mathis et ses amis ont repéré tous les chemins» . 

 Mais avant, trois équipes de cavaliers de la Pelois se préparent pour les championnats de France à Lamotte–Beuvron. Un bel été donc pour le Haras de la Pelois !

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Journée découverte du métier de maroquinier

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ