« BBC -

LE PORTOFINO : UN RESTAURANT BIEN EN CHAIR !

Émile Vaz

Dans le carnet des bonnes adresses du Petit Sarthois, le « Portofino » tient une place à part. D’une part car la cuisine portugaise ne compte pas autant de restaurants que leurs confrères italiens ou asiatiques, et d’autre part parce que le cadre y est spacieux, l’accueil très chaleureux et la cuisine servie de qualité. Nous avons rencontré Émile Vaz, son gérant fondateur, qui nous présente cette adresse originale de la Zone Nord, bâtiment à l’architecture atypique de couleur jaune au toit rouge, qui a su rester indépendant et familial.

De grands professionnels de la restauration

La restauration est une affaire de famille chez les VAZ : Émile et Jennifer navigant entre Le Mans et Tours puisque ces derniers ont un second restaurant sur Tours. « Les deux restaurants sont proches en chiffre d’affaires. En Sarthe nous avons mis un peu plus de temps à créer la clientèle mais une fois conquise, la clientèle sarthoise est plus fidèle » commente Émile, qui passe sa vie dans les deux restaurants. La carte comporte entre autres des spécialités portugaises, italiennes et fuits de mer. Une sélection apte à satisfaire toute la famille. « L’été nous passons nos vacances au Portugal, j’en profite pour visiter des vignobles et ramener des bons vins portugais ». Le restaurant propose à la carte une quinzaine de vins portugais. « Nous avons des vins de la vallée du Douro (type Bordeaux en France) puis en descendant on a des vins moins épais, les vins de l’alentejo, plus proches du Bourgogne avec une robe légère. Quelques Rosés, dont le fameux Matéus légèrement pétillant (voir ci-après), faible en dégré (10°), c’est le vin rosé le plus vendu au monde ! » nous explique Émile Vaz.

Une cuisine généreuse aux saveurs du sud

Le plat « star » du restaurant c’est le cochon de lait. « On cuisine une farce qu’on met à l’intérieur du porcelet – ensuite on le met au tournebroche pendant 3 heurs – puis on récupère la farce et la sauce que l’on sert avec des pommes-de-terre grenailles – le nom portugais est « Leitao » nous explique Émile en nous mettant l’eau à la bouche… L’autre plat incontournable de Portofino est évidemment la morue – « C’était dans le temps le poisson du pauvre mais aujourd’hui c’est l’inverse « Nous proposons sur notre carte 3 recettes de morue. La Morue Grillée : c’est un pavé de morue grillé sur lequel nous ajoutons de l’ail et de l’huile d’olive. La Morue façon « Portofino » : C’est un pavé de morue poché sur lequel nous mettons une marinade de légumes sans oublier un filet d’huile d’olive. La Morue con natas : c’est de la morue effilée avec des pommes de terre et de la béchamel, le tout gratiné au four.Mais il faut savoir qu’il existe 365 façons de manger de la morue, soit 1 par jour » sourit Émile.

Un service 7/7 midi et soir

Le restaurant possède une vaste salle de 230 couverts où les tables sont espacées pour plus de confort de circulation. Aux beaux jours une jolie terrasse de 70 couverts entourée de verdure donne un atout supplémentaire à ce restaurant ouvert 7 jours sur 7. Le Portofino propose différentes formules allant de 14,90€ à 28,90€ en plus de sa vaste carte. Au Portofino, la cuisine y est faite « maison », Concernant les desserts il en est de même « crème brulée, mousse au chocolat XXL, tiramisu et nous vous conseillons  surtout les Pastéis de nata (Petits flans crémeux saupoudrés de cannelle, dessert incontournable de la gastronomie portugaise).

OÙ LES TROUVER ?

7 Rue Louis Chappee, SAINT-SATURNIN
02 43 80 90 00

LE VIN ETRANGER LE PLUS CONSOMME EN FRANCE EST UN ROSE PORTUGAIS

On le reconnaît à sa forme de bouteille unique, sa couleur rosée presque translucide et au bruit des glaçons qui l’accompagnent. Le vin rosé portugais Mateus a été, en 2020, le vin étranger le plus consommé en France dans sa catégorie, rapporte une récente étude commandée par la marque. Fort de plus de 75 années d’histoire, Mateus fait référence à un petit village portugais, situé non loin de la ville de Vila Real, dans le nord du Portugal. Dans ce hameau se trouve un palais unique en son genre, la Casa de Mateus, qui deviendra plus tard, dans les années 1940, grâce à l’entreprise de négoce Sogrape, l’image et le symbole de ce vin rosé. Le vin rosé Mateus est aujourd’hui consommé à travers 150 pays et reste l’un des vins rosés les plus connus au monde, et tout particulièrement en France, où on peut le trouver quasiment partout, des épiceries de détail aux grandes surfaces.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ