BBC Constructions
Cerdan-pre-formation-le-mans-fc

La Gazette foot – Janvier 2021

L’ENTRAINEUR  DU MOIS

L’entraîneur du mois : Grégory Cerdan

“Voir un jour notre petit Manceau illuminer le MMA Arena”

A la tête de la pré-formation du Mans FC (catégories entre 14 et 16 ans) et responsable de la section sportive au collège Alain Fournier, Grégory Cerdan veille quotidiennement sur la pépinière de l’élite footballistique sarthoise.

Comment gérez-vous la frustration durant cette privation de compétitions ?

L’attente est compliquée… Néanmoins, la grande majorité des joueurs est en section sportive et scolaire et ils continuent à s’entraîner. Mais sans compétition, il leur est compliqué de valider leurs progrès. On les sent donc lassés mais, en même temps, toujours très demandeurs.

L’ADN d’un club se construit-il déjà avec des jeunes de 14 ans ?

Oui et on s’y attèle en essayant de renouer avec la culture de la formation qui avait la force du club dans les années 2000. Des joueurs techniques et intelligents issus du club émergeaient régulièrement dans l’élite. Depuis cinq ans, autour de Patrick Olive, responsable de la formation, on travaille à nouveau sur une logique de continuité dans le jeu, des U14 à l’équipe réserve. Nous avons la chance d’aimanter de très bons joueurs au niveau départemental mais nous ne disposons pas du vivier du FC Nantes ou du SCO d’Angers. Il faut donc développer chez nos jeunes d’autres qualités. Il faut être malin collectivement et, surtout, que les gamins adhèrent très tôt à notre projet.

Tu étais un joueur athlétique. Insistes-tu sur cet aspect ?

Pas du tout ! L’aspect athlétique fait partie des vecteurs fondamentaux mais je suis persuadé qu’il n’est pas prioritaire. Je me penche davantage sur ce que je ne maîtrisais pas totalement lorsque j’étais joueur. Ce sont l’intelligence collective et les interactions qui m’intéressent. Une relation entre deux bons joueurs sera toujours plus efficace que l’alignement deux fortes individualités. Cela ne vient pas de moi…

Parvenez-vous à conserver vos meilleurs éléments ?

De plus en plus. Auparavant, on perdait en moyenne trois joueurs par génération en U16 et U17 lesquels partaient vers des clubs pros. Depuis deux ans, nous parvenons à garder nos meilleurs profils et cela tire nos équipes vers le haut. Nous espérons voir un jour notre petit Manceau percer en équipe première et illuminer le MMArena

Quel message transmettez-vous aux enfants qui intègrent la pré-formation ?

Que nous ne sommes pas des magiciens. On ne leur dit jamais, comme à leurs parents d’ailleurs, qu’ils seront pros. En revanche, s’ils allient qualités footballistiques, autonomie et un travail scolaire sérieux, on peut leur assurer qu’ils resteront longtemps dans le processus.

Quelle est la plus grande difficulté dans le management d’un joueur de 14, 15 ans ?

Les cerner, d’abord. Eux-mêmes ne se connaissent pas vraiment car c’est un âge où beaucoup de choses entrent en ébullition. Ensuite, il faut leur faire comprendre qu’ils sont importants, considérés, et que, quelles que soient leurs qualités, on les accompagnera jusqu’au bout. Enfin, on s’évertue à leur dire que, même s’ils ne font pas la carrière qu’ils espéraient, le football, c’est du plaisir.

Quel éducateur, quel entraîneur es-tu ?

« Je ne suis pas toujours sympa ( rire ). Oui, je suis parfois un peu dur mais je pense qu’ils sentent que je suis juste et bienveillant. »

T’inspires-tu de discours d’entraîneur que tu as côtoyés ?

Bien sûr. Surtout des attitudes. Si je dois citer un éducateur, au sens noble du terme, c’est Alain Pascalou, une figure du club, entraîneur-adjoint des pros et dénicheur de talents. Sa relation avec les jeunes était exceptionnelle. Il m’a fait comprendre qu’un petit mot à l’oreille était souvent plus utile qu’un grand discours pour revigorer un gamin. Jocelyn Gourvennec, mon dernier entraîneur en tant que pro ( à Guingamp, ndlr ), m’a également marqué, notamment avec cette phrase : « L’utilisation du ballon dépendra de la façon dont on a défendu . » L‘effort défensif est plus facile quand il est produit ensemble, avec une réflexion collective, et le ballon est d’autant plus vite récupéré puis exploité.



LE CLUB DU MOIS

La formation masculine au Mans FC

Le Mans FC

Responsable formation et entraîneur U17 National: Patrick Olive

Responsable pré-formation et entraîneur U15 Régional: Grégory Cerdan

​Ecole de foot et entraîneur U13 : Yohann Bourneuf

Entraîneur U 19 National : Romain Dupont

Entraîneur U 18 Régional : Aurélien Reillon

Entraîneur U16 Régional : Alexis Percheron

Entraîneur U14 : Olivier Vasseur

Entraîneurs pré-formation gardiens de but : Laurent Bougard et Yves Gasnier

Entraîneur formation gardiens de but : Thibault Ferrand

Préparateur physique : Charles Sorin

Coordinateur technique : Alain Ravera

Licenciés : 220 Terrains

Ecole de foot : Beaulieu (centre-ville)

Pré-formation : Le Clos-Fleuri (Mulsanne)

Formation : Bruyères/Californie (Le Mans Sud)

LE SAVIEZ VOUS ?

Il y a dix ans, le 29 janvier 2011, Le Mans FC disputait son premier match au MMArena face à Ajaccio. En tête du classement du championnat de D2, les Sarthois balayèrent leur hôte corse 3 à 0 grâce à des buts de Baal, Poté et Helstad. Les 24375 spectateurs sont aux anges et ont alors bon espoir de voir leur équipe remonter dans l’élite après sa relégation six mois plus tôt. Malheureusement, une défaite impensable à Vannes (3-4, deux buts encaissés dans les trois dernières minutes…) lors de l’avant-dernière journée brise leur rêve alors que tout fonctionnait jusqu’à la mi-temps. Le Mans FC a laissé passer une chance unique. C’est même le début d’un long tunnel. La saison suivante, les finances se fissurent, notamment sous le poids de l’investissement dans le Stade. En 2013, c’est la liquidation financière et la rétrogradation en ​DH ! Aujourd’hui restructuré, le club du président Thierry Gomez ne désespère pas de revenir en fin de saison en Ligue 2. Avec un MMArena à nouveau plein et festif.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ