Yann Lory, entraineur du FC Saint-Saturnin La Milesse
BBC Constructions

LE CLUB DU MOIS : FC SAINT-SATURNIN/LA MILESSE

Joueur du mois : Wilfried Fontaine

« On court après la convivialité ! »

Il est le gardien (très agile !) du temple depuis dix ans. Avec Benjamin Dagard, Maxime Renaudin, quelques autre anciens de DH, et désormais bien épaulé par la nouvelle génération, Wilfried Fontaine se réjouit du nouveau virage du club.  

Joueur du mois : Wilfried Fontaine
« On court après la convivialité ! »

Il est le gardien (très agile !) du temple depuis dix ans. Avec Benjamin Dagard, Maxime Renaudin, quelques autre anciens de DH, et désormais bien épaulé par la nouvelle génération, Wilfried Fontaine se réjouit du nouveau virage du club.
Le gardien depuis 10 ans

Comment as-tu vécu cette saison sans compétition ?

Cela devient long, presque un an et demi sans matchs… Heureusement, en tant qu’éducateur, je joue avec les jeunes dès que je peux en fin de séance. Sinon, je vais parfois courir seul, même si en tant que gardien, je ne me suis jamais habitué au footing (rires…)

La saison avait plutôt bien commencé…

Oui, elle s’ouvrait plutôt bien. On semblait armé pour répondre à nos fortes ambitions. Après la descente, on avait attiré pas mal des anciens joueurs du club à l’inter-saison pour remonter immédiatement. Notre force, c’est de bien nous connaître et de partager des valeurs communes. En Division d’honneur, nous n’avons jamais été payés. On court plutôt après la convivialité ! Ensemble, on a vécu de belles épopées en Coupe de France avec des victoires contre trois équipes de CFA2 : La Montagnarde, Sablé et Le Mans FC.

Quel est ton avis sur l’évolution du football sarthois amateur ?

Il y a des progrès sensibles. Le problème, c’est que quatre ou cinq clubs phares vampirisent les meilleurs jeunes. La relève est donc compliquée pour beaucoup de clubs. Et la refonte des ligues ne simplifie pas les choses pour le football sarthois. 

Joueur préféré : Ronaldinho (ex-joueur du PSG)

Club préféré : PSG

Entraîneur du mois : Yann Lory

« Un bel élan avait été créé »

Révélé comme entraîneur avec les jeunes de Mulsanne/Téloché, Yann Lory est arrivé cet été pour impulser un premier élan au club issu de la fusion entre Saint-Saturnin et la Milesse (R3). Comme manager de l’équipe A mais aussi coordinateur des jeunes. Les privations de matchs liées au contexte sanitaire n’ont pas noirci son moral. L’homme se projette déjà sur la saison prochaine avec le même objectif : la montée et préserver l’effectif.

Yann Lory, entraineur du FC Sainturnin La Milesse

Tu rêvais forcément d’un autre démarrage pour la première saison du FCSSM. Comment as-tu géré cette saison quasi blanche ?

La fusion des deux clubs concernait surtout les jeunes. Pour eux, l’activité a été maintenue deux à trois par semaine et la dynamique persiste. C’est plus compliqué avec les seniors… Ils jouent avant tout pour la compet’. Alors, on ne les a pas contraints à de l’entretien physique. On a même « coupé » complètement en février, faute de réunir suffisamment de joueurs. L’idée, c’est de se retrouver toutes les deux semaines pour du travail technique et des petits jeux entre équipes. 

Peu de matchs ont été joués mais comment avais-tu senti les choses en début de saison ?

On était sur une bonne dynamique (2 victoires, une défaite en championnat) mis à part un match particulier perdu à Pouancé (0-3), une équipe qui n’a pas très bonne presse au niveau de l’état d’esprit. On avait fait une bonne campagne de Coupe de France, seulement stoppée aux penaltys par Angers, une équipe de R1. Ce fut d’autant plus frustrant que nous avons été rejoints à la 95e minute sur une erreur de l’arbitre, reconnue par lui-même après avoir vu la vidéo…

Qu’espères-tu pour la « vraie » saison qui arrive ?

Persister dans nos ambitions d’accession mais surtout que les gars rempilent tous ! Car certains se sont lancés dans une pratique plus individuelle, des matchs entre copains, ce qui pourrait les dévier un peu du « mode » club classique. Comme beaucoup de dirigeants, on a cette crainte de ne pas pouvoir reconstituer trois équipes senior. Mais je suis confiant car un bel élan avait été créé en début de saison ! 

Entraîneur préféré :  Frédéric Antonetti (certains joueurs de Mulsanne me comparaient à lui physiquement  et j’aime bien l’homme).

Club préféré : Liverpool

LE SAVIEZ-VOUS ?

Rendez-vous en septembre pour les 155 clubs sarthois…

C’est acté depuis le 24 mars. Le petit monde du football sarthois ne se faisait guère d’illusions mais les championnats amateurs de football ne redémarreront pas cette saison. Presque deux années blanches pour les 155 clubs sarthois de foot et les 23 000 licenciés… A Saint-Saturnin, le jeune président Simon Acosta ne veut pas sombrer dans le catastrophisme. « Certes, on a été contraint de revoir notre budget à la baisse. Des 125 000 euros prévisionnels, on est passé plutôt aux alentours de 110 000 euros. Les recettes (soirées, buvette, etc…) sont à l’arrêt mais les dépenses ont également été faibles avec l’absence de déplacements. » Eloigné du « terrain », Simon Acosta a pu également apprivoiser plus vite les joies de l’administratif : « Je n’aurais pas pu en faire autant lors d’une saison normale. J’espère avoir gagné du temps pour la rentrée prochaine ! » Les clubs sarthois tentent de positiver malgré cette période tourmentée pour tout le sport amateur.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ