« BBC -

Randonnée régionale poneys à  Marçon : « Des chemins extra pour galoper »

L’arrivée des groupes sur la base de loisirs de Marçon

C’est sur la base de loisirs de Marçon que la Randonnée régionale poneys, organisée cette année par l’Etrier sarthois, a fêté fin août ses 30 ans.  340 jeunes cavaliers,  encadrés par 40 moniteurs et  60 bénévoles, ont galopé et chanté à pleine voix sur les chemins du Sud-Sarthe. 

« Les premières randos étaient itinérantes.  Maintenant, elles sont en marguerite avec un camp central »,  raconte Sophie Normand, de la Salantine à Saint-Herblain, dont le père et quelques autres sont  à l’origine de cette idée : rassembler les jeunes cavaliers des Pays de la Loire, le temps d’une randonnée, pour promouvoir leurs départements et leurs clubs.

En train

Et depuis 30 ans, les souvenirs sont nombreux. «  En 1994, les poneys de Loire-Atlantique ont pris le train à Nantes avec leurs cavaliers pour rejoindre Le Mans. Une sacrée aventure !», se souvient Bernard Detournay, du Poney club de Changé. Une autre année, il y avait eu une attaque de frelons…

Au fil des ans, l’organisation s’est améliorée, les règles de sécurité ont évolué, les équipes se sont renouvelées et adaptées, mais l’esprit reste le même et l’ambiance est toujours aussi festive.

Entraide et partage

«  A côté des randonnées à cheval,   l’objectif, c’est aussi de transmettre aux jeunes cavaliers d’autres valeurs : le respect de la nature, le respect du cheval, le respect des autres, le partage, l’entraide entre cavaliers et bénévoles. Ici, il n’y a pas de compétition  », commente  Bastien Grémillon, organisateur de cette randonnée, avec l’équipe de l’Etrier sarthois.  Et  d’appuyer : «  Le but, c’est aussi de promouvoir l’équitation et de faire connaître nos clubs ».

Baignades et galopades

Venus de la région nantaise, de la Sarthe ou de la Mayenne, les jeunes ont passé une formidable semaine.  « Nous avons fait du trampoline, nous nous sommes baignés dans le lac.  On a dansé, Et puis il y avait de bons chemins de balades, extra pour galoper »,  s’enthousiasme Lou.

Si  la journée du mercredi a été la plus dure en raison de la chaleur, toute fatigue semblait disparue pour la grande boum du jeudi soir. « Nous avons géré la chaleur, en proposant beaucoup d’eau aux enfants et aux poneys ».

Rendez-vous en 2023

Quant à la maire de Marçon, Monique Trotin, elle était ravie de l’animation générée dans son village par  la présence des jeunes sur la base de loisirs et par le défilé du vendredi matin. « Cela va faire connaître notre plan d’eau un peu oublié en Sarthe ».

Les jeunes attendent maintenant avec impatience  la prochaine randonnée qui aura lieu en 2023 en Loire-Atlantique. 

La traversée de Chahaignes

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ