« BBC -

« De l’importance de la Formation » avec Cédrick Cartry

Il dirige les agences Arthurimmo Le Mans et Art’Im, agence spécialisée en immobilier professionnel. Il est aussi dirigeant de CK copro, Cabinet de syndic et de gestion immobilière. Il vient d’obtenir une licence en droit, économie et gestion à l’université de Nanterre. Peu commun de reprendre les études à 44 ans ! En parallèle il donne des cours de marketing en immobilier au CFA Sainte-Catherine. Cédrick Cartry est convaincu de la nécessité d’acquérir un ensemble de compétences, sésame vers le succès de tout bon agent immobilier. Nous faisons le point avec lui sur ce métier difficile mais passionnant, qui demande de grandes compétences dans de nombreux domaines

Une palette complète de compétences à acquérir

« Compréhension du client et capacité à bien le conseiller techniquement, deux éléments prépondérants pour amener le client dans une bulle de confiance » explique Cédrick Cartry. « Le plus important concerne la relation client : l’écoute, la détection des besoins. Ensuite vient la nécessité bien maîtriser les aspects techniques du bien dont fera l’objet la transaction. » Il faut ensuite des notions de Droit, afin de bien comprendre les différents documents : le mandat de vente, le compromis de vente. Il convient de savoir aussi expertiser pour donner un avis de valeur cohérent. De même, un agent immobilier doit être capable d’évaluer les travaux nécessaires avant la mise en vente.

Un travail de longue haleine pour réussir dans la durée

Comme pour tout type de commerce, l’agent immobilier doit dans un premier temps constituer son stock. « Nous prospectons donc pour récupérer des biens à vendre en nous faisant connaître sur notre secteur (porte à porte, flyers, partenariat avec les commerçants…), en parlant de notre métier à nos connaissances. » explique Cédrick Cartry. « La constitution d’un secteur immobilier nécessite des efforts durant un an avant d’en tirer les fruits de façon structurelle. Trop de jeunes pensent à tort qu’il suffit de quelques efforts et quelques mois pour performer… Mais non il convient d’être bien formé et d’appliquer une méthode structurée dans la durée. Se constituer un réseau de contacts étoffé et de qualité cela prend du temps. » Les étapes suivantes sont la qualification des acquéreurs potentiels, la visite des biens et la gestion des dossiers jusqu’à la rédaction du compromis, étape qui ne peut être accomplie que par un agent immobilier agréé, ou bien un notaire.

Un agent immobilier doit maîtriser les prestations annexes

« Que ce soit les notions de crédits, les aspects techniques des prêts relais, savoir conseiller les clients les orienter vers les bons organismes ou courtiers, cela fait aussi partie du travail de l’agent immobilier. De même, il doit être formé sur les réglementations liées aux diagnostics énergétiques, et savoir conseiller les clients sur les normes, qui peuvent empêcher les ventes. Enfin, un bon agent immobilier doit connaître le règlement de copropriété le cas échéant, car dans les zones urbaines il y a souvent un syndic à gérer. Ce document, souvent long et complexe, doit être lu pour éviter toute erreur dans le conseil aux clients » précise Cédrick Cartry.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ