BBC Constructions

LA BONNE SANTE DE L’IMMOBILIER PROFESSIONNEL

Rencontre avec Cédrick Cartry, dirigeant d’Art’Im.

Cédrick Cartry, Art’Im

L‘activité commerces en plein essor

Cédrick Cartry a repris Art’Im il y a 2 ans, en juin 2019. « 2020 a été une période compliquée car nous étions dans l’incertitude… Mais finalement il y a eu très peu de faillites du fait du soutien de l’État. » et il porte un regard confiant sur l’activité future. « Je balaye l’idée que le centre-ville manceau peine à séduire. Il a juste besoin d’être animé, car Le Mans est une ville aux multiples atouts. Ayons juste à l’esprit que pour qu’un commerce fonctionne, il faut du piéton, du tramway et de la voiture. » souligne-t-il. « Le secteur entre Jacobins et République reste une valeur sûre : ainsi l’enseigne JOLT s’est implantée rue des minimes au Mans. De même le bar-brasserie Le Globe, établissement historique du centre-ville, n’a pas mis longtemps à trouver preneur en la personne de Sylvain Le Bossé, déjà propriétaire de plusieurs restaurants. » commente-t-il. Et la dynamique ne s’arrête pas à l’hyper-centre du Mans, « les quartiers de Sargé ou de Coulaines ont le vent en poupe. Il note l’arrivée de franchises comme « Ange qui compte déjà 5 boulangeries industrielles autour du Mans, sans compter la Zone Nord qui aimante les grandes enseignes, on l’a vu récemment avec l’arrivée d’enseignes comme Marie Blachère, Grand Frais, Le Local des Producteurs, Mangeons Frais, ou d’enseignes textile comme Who’s Back. »

Une activité de bureaux en pleine mutation

« L’essor du télétravail n’a pas provoqué un effondrement de la demande sur les locaux de bureaux. Il agit plutôt comme un accélérateur de changement. Les actifs mal placés et vieillots sont plus rapidement écartés », explique Cédrick Cartry. Il faut dire que depuis un an, le télétravail s’est imposé dans la vie des Sarthois. Salariés et managers manifestent néanmoins leur volonté de se retrouver régulièrement pour garder du lien, continuer à créer ensemble… mais aussi pour faire une coupure entre leur sphère privée et professionnelle. Aussi l’adoption du 100% télétravail n’est pas possible, l’équilibre devant se trouver autour de deux à trois jours par semaine de travail à distance. « Nos clients investisseurs vont de ce fait s’adapter aux nouvelles demandes des entreprises, qui se concentrent autour d’espaces collaboratifs plus nombreux, de locaux offrant plus de flexibilité. Les nouveaux bâtiments intègrent déjà plus de lieux de réunions, de convivialité, et de détente » souligne Cédrick Cartry.

Une année 2021 record en perspective

L’année 2021 augure d’une progression de chiffre d’affaires d’Art’Im de 25 à 30%, ce qui devrait représenter environ 150 transactions (ventes + locations). Ces bons résultats s’expliquent pour partie par l’arrivée de 2 nouveaux collaborateurs : « Emmanuel Alix pour le département Activités, et Aymeric XXXX pour le département Commerces de centre-ville nous ont apporté un surcroit d’exigence, cela ajouté à notre expérience de 20 années, permet aujourd’hui de bien conseiller nos clients, et notre crédo reste plus que jamais : être bien accompagné, c’est le début d’une belle réussite ! » souligne Cédrick Cartry non sans une pointe d’humour. Question projets, Art’Im va développer en 2022 les services du département Gestion, du Syndic et de la Location, en rapprochant Art’Im de son autre entité destinée aux particuliers : Arthurimmo.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ