« BBC -

ET SI VOUS TESTIEZ LE SERES 3 LUXURY CHEZ GLINCHE AUTOMOBILES

Un SUV confortable essayé autour du château de Malicorne-sur-Sarthe

Cette marque nouvelle sur le marché de l’automobile européen revendique ses origines sino-américaines. Seres est née en 2016 dans la Silicon Valley à l’initiative d’un des cofondateurs de Tesla, elle est une filiale du géant chinois Dongfeng, poids lourd des constructeurs chinois,  et joue la carte de l’électrique accessible à tous. Que vaut ce SUV proposé à 28 000 € bonus déduit ? Découvrez notre test de ce modèle électrique que vous pouvez tester gratuitement chez Glinche Automobiles à Écommoy.

À l’intérieur de l’espace

En entrant à bord vous serez surpris avec sa planche de bord rappelant les Audi d’il y a quelques années. Les plus observateurs auront noté que Seres a repris le levier de vitesses circulaire escamotable de certaines Jaguar et Land Rover.

Pour le reste, l’instrumentation numérique joue bien son rôle avec une instrumentation numérique de 10,25 pouces associée à un écran multimédia de mêmes dimensions. On apprécie l’espace à bord, notamment aux places arrière, très généreuses pour le gabarit de l’auto. Le coffre est évalué à 580 l et grimpe à 1 200 litres une fois la banquette arrière rabattue.

Au volant du feutré

Au volant, la sensation de confort prime sur le dynamisme, avec une direction douce, des suspensions souples, et un mode de conduite éco tout doux. La prise en main est facile et la conduite sur les petites routes sarthoises agréable. Plusieurs modes de conduite sont au programme (Eco, Normal, Sport), le mode éco consomme peu, certes, mais comme tout bon sarthois nous passons rapidement en mode sport afin de sonder les capacités de ce SUV aux allures plus familiales. Sous son capot, le moteur synchrone à aimant permanent développe 120 kW (l’équivalent de 163 de nos bons vieux équidés) et 300 Nm de couple. Avec un 0 à 100 km/h abattu en 8,9 s et 155 km/h de vitesse maximale que nous n’aurons pas atteint entre Écommoy et Sablé-sur-Sarthe… 

330 kilomètres d’autonomie

Une des particularités techniques de ce modèle est sa batterie utilisant une chimie lithium-fer-phosphate, une rareté sur le marché (on retrouve le même principe sur la Tesla Model 3), qui se veut offrir une meilleure longévité. Elle est garantie 8 ans ou 120 000 km, tandis que pour l’ensemble du véhicule, la garantie est de 5 ans/100 000 km.

La capacité de la batterie se monte à 52,5 kWh utiles (53,6 kWh au total). Cela offre au SUV électrique de Seres offre une autonomie de 301 km en cycle mixte selon la norme WLTP. La recharge rapide est annoncée à 30 minutes pour repasser de 20 à 80 % de capacité. Sur une wallbox de 32 A, à 6,6 kW de puissance, comptez 8 heures pour une charge complète.

Un rapport qualité prix au top

Positionné comme un SUV “urbain familial”, expression reprise du constructeur, le Seres 3 se place en face des MG ZS EV, mais aussi des Peugeot e-2008, Hyundai Kona ou encore Opel Mokka. Avec un prix de 34 500 € en finition Luxury et hors prime et aide de l’État, le Seres 3 arbore des jantes alliage de 18 pouces, un volant multifonction, des sièges avant chauffants électriques, une vision caméra 360, un écran tactile de 10,25 pouces, une instrumentation numérique, un chargeur de smartphone sans-fil et une connectivité USB et Bluetooth, mais aussi un toit ouvrant électrique très utile en ce vendredi sarthois printanier. Au final nous avons aimé ce véhicule extrêmement efficace à un prix tout doux : son confort, son volume…. Dépêchez-vous de l’essayer…. Il n’y en aura pas pour tout le monde. 

Un toit ouvrant électrique parfait pour cette belle journée d’avril

SERES CREÉ PAR LE FONDATEUR DE TESLA

Seres est encore peu connu en France, il n’en est pas moins la propriété du puissant groupe automobile chinois Dongfeng. La marque a été fondée en janvier 2016 dans la Silicon Valley par John Zhang, en étroite collaboration avec Martin Eberhard, cofondateur et ancien PDG de Tesla. Actionnaire du Groupe PSA à hauteur d’environ 10 %, le groupe automobile chinois, via l’importateur européen EcoWay, vient donc de débuter la commercialisation du SUV Seres 3 en France. Glinche automobiles propose 37 exemplaires à la vente. Ce qui est certain, c’est qu’il faudra compter définitivement avec les constructeurs chinois dans les années à venir. Le constructeur travaille ainsi à la mise en place d’un maillage national par le biais de groupes de concessionnaires automobiles dans la France entière. Ces magasins dénommés « Store Seres » seront composés » des trois modèles de la marque : la Seres 3, la Seres 5 et l’utilitaire EC35. L’objectif est d’atteindre 150 points de vente d’ici fin 2022, qui s’occuperont aussi de l’entretien et du service après-vente.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ