72 IMMOBILIER - ÉTÉ 2022

ANALYSE DU MARCHÉ IMMOBILIER AVEC LA FNAIM

Xavier Chevallier, VP de la FNAIM Sarthe

Comment se porte le marché de l’immobilier ?

Nous sortons d’une année 2021 exceptionnelle avec 1 175 000 ventes, record historique en France. La meilleure année de référence avant la crise sanitaire c’était 986 000 ventes en 2019. Il faut savoir qu’avant cette euphorie une bonne année on tournait à 750 000 ventes par an en France. Mais avant ces bonnes années nous avions connu des années difficiles après la crise financière de 2008 avec seulement 500 000 ventes par an.

Et 2022 a bien démarré ?

Jusqu’en avril cela allait. Mais le marché a stoppé net en mai par la conjugaison de plusieurs facteurs simultanés : guerre en Ukraine, élection présidentielle, inflation et baisse du pouvoir d’achat. En juin on a un léger rebond par anticipation de hausses des taux d’intérêt, mais ce rebond est éphémère.

La hausse des taux risque de continuer ?

Christine Lagarde a déjà annoncé une hausse des taux d’intérêt à la BCE de 0,25% au 1er juillet, puis 0,25% au 1er septembre. Quand les ménages empruntaient à 0,8% sur 15 ans, on est déjà aux alentours de 1,4% actuellement… Et sur 25 ans on va passer à 1,9% environ…. Le marché va donc ralentir et nous professionnels allons recommencer à faire notre métier de conseiller, expert en transactions comme tout bon agent immobilier.

Quelle est la vocation de la FNAIM ?

Possédant une triple expertise professionnelle, juridique et économique, la FNAIM est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics. Répartis sur l’ensemble du territoire français, les adhérents de la FNAIM sont au cœur du marché immobilier : ils assurent notamment, la gestion de plus de 60 % des lots de copropriété et interviennent dans la réalisation d’une transaction sur trois dans l’habitat résidentiel existant.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ