« BBC -

MARTEAU IMMOBILIER : LES EXPERTS DE CESSIONS DE COMMERCES

Créé en 1978 par Maïté Marteau, le groupe MARTEAU IMMOBILIER compte aujourd’hui 45 collaborateurs et s’est diversifié sur différents métiers de l’immobilier : transactions de fonds de commerce, location, gestion locative, investissement, viager, en plus de la transaction classique auprès des particuliers. Le groupe compte 8 agences de proximité sur Le Mans, Coulaines, Arnage, Parigné-l’Évêque et depuis moins d’un an Yvré l’Évêque. 

Le Groupe Marteau Immobilier œuvre depuis 40 ans sur tout le Grand Ouest pour aider les chefs d’entreprise à s’installer, en leur trouvant les meilleurs endroits pour implanter leur affaire. Nous avons rencontré l’équipe de négociateurs en commerce qui disposent d’une expertise et d’une expérience aptes à accélérer les recherches des patrons. Nous faisons le point avec eux sur le marché de l’agglomération mancelle.

Karl Montigny, Christelle Archenault et Thierry Piveron

L’affaire d’une vie : s’entourer de professionnels est donc essentiel

Un commerçant peut être amené à céder son fonds de commerce pour diverses raisons : un départ à la retraite, un changement de ville ou d’activité, ou bien parfois malheureusement en cas de liquidation judiciaire. 

C’est souvent tout le travail d’une vie que le commerçant s’apprête à céder. Et pour cause, le fonds de commerce se compose d’éléments corporels tel que le mobilier, l’outillage et les véhicules. Ainsi que d’éléments incorporels comme la clientèle, l’enseigne, le droit au bail. Tous ces éléments constituent la valeur du fonds de commerce. La négociation de sa cession est donc une étape essentielle. Christelle Archenault explique les différentes prestations proposées par le Groupe Marteau : « Nous commençons par bien comprendre le modèle économique et nous établissons un prévisionnel d’activité, un peu comme un business plan. Cela permet de valoriser l’affaire à son juste prix. En parallèle nous valorisons les locaux si les murs sont à vendre. L’emplacement est un élément clé évidemment. Puis nous recherchons les acquéreurs et nous allons jusqu’à rédiger les compromis ». Thierry Pivron souligne l’importance de l’analyse financière, lui qui a été de nombreuses années chef d’entreprise sur Champagné, et aussi de garder une extrême discrétion « Nous disposons d’un réseau d’investisseurs et nous n’avons pas toujours besoin de passer des annonces. Certains patrons veulent en effet garder de la discrétion. »

Accompagner les chefs d’entreprises aussi sur des secteurs en pleine mutation

Karl Montigny, spécialisé en cessions et acquisitions de fonds de commerces en boulangeries pâtisseries, vient de traiter une passation au Mans « Les délices de la Rép’ a été cédé à Monsieur Guesdon qui a rénové la boulangerie, le Groupe Marteau trouvé le bon emplacement pour L’Atelier de l’Ozanne (voir encadré ci-dessous). » C’est un secteur d’activité dynamique où il y a beaucoup de mutations, notamment avec l’arrivée de groupes de boulangeries, qui font muter le modèle d’un métier de boulanger artisanal vers un métier de gérant de réseau de boulangeries. L’expertise du Groupe Marteau, dont Karl Montigny qui dispose de 17 ans d’ancienneté, connait la plupart des patrons de boulangeries en Sarthe.

« La priorité c’est la relation de confiance qui s’installe entre nous, le plus souvent je suis un commerçant sur plusieurs affaires, tout au long de la carrière du chef d’entreprise » souligne Karl Montigny.

Mais le Groupe Marteau, c’est aussi les bars-tabacs, secteur généralement réservé à Thierry Pivron. « Nous accompagnons nos clients de la rentrée de mandat jusqu’à la signature chez le notaire, y compris dans toutes les démarches de diagnostics, de recherche de financements, voire de procédures avec les douanes pour les bars-tabacs. »

De même, le marché voit arriver de nombreux cadres en reconversion, souvent des quadras qui se mettent en quête d’une reprise d’entreprise. « J’ai traité il y a 2 ans avec un cadre du textile, qui souhaitait investir son indemnité de départ dans une petite entreprise, il a trouvé rapidement chaussure à son pied tout près du Mans. Aujourd’hui il ne regrette pas son choix. » explique Thierry Pivron, qui évoque aussi l’importance du travail en équipe avec Christelle et Karl.

L’attrait des centres-villes est essentiel pour attirer les commerces

L’important pour pérenniser une dynamique commerciale est de rendre une ville ou un village attractif. Les zones de commerces doivent continuer à se moderniser pour attirer les clients et les commerçants. La zone d’attractivité commerçante de l’hypercentre du Mans pourrait être un peu agrandie nous confie Thierry Pivron : « Il faudrait notamment prolonger le quartier piétonnier sur le haut de la rue Nationale afin d’accroitre le potentiel commerçant, ce quartier historique du commerce manceau dispose du tramway et de parking un peu plus bas, il ne manque qu’un peu d’aménagement piétonnier pour valoriser ce quartier ». De même, l’équipe Marteau évoque des cases commerciales vides au Mans, pour des raisons de propriété extra-sarthoise. « Dans les meilleurs quartiers, certains propriétaires parisiens ne veulent pas baisser leurs prix, alors que nous avons de la demande, mais pas à n’importe quels prix » nous confie Christelle Archenault.

Sylvain Guesdon et Fabrice Bouygues, L’Atelier de l’Ozanne au MANS

Une implantation réussie avec L’Atelier de l’Ozanne

Sylvain Guesdon admet que jamais il n’aurait pu trouver ce bel emplacement premium face à la place de la République dans l’hypercentre du Mans, s’il n’avait pas fait appel à Karl Montigny il y a 6 mois. « Karl nous suit depuis quelques temps déjà sur Châteaudun et Barjouville près de Chartres. Là nous souhaitions une grande surface dans un quartier stratégique, pas toujours évident quand on ne connait pas bien une ville. Karl a su être réactif et extrêmement professionnel sur cette transaction accomplie en quelques semaines. »

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ