histoire-jasnieres-or-jaune-sarthe
72 IMMOBILIER - ÉTÉ 2022

Histoire du Jasnières : L’or jaune de la Sarthe

On peut embrasser d’un seul regard son coteau long seulement de cinq kilomètres sur la rive droite du Loir. Petite appellation mais grand vin ! Le Jasnières a acquis ses lettres de noblesse dans la gastronomie depuis très longtemps…

« Le plus grand vin blanc du monde »

« Le Jasnières est, trois fois par siècle, le plus grand vin blanc du monde ! » Ce verdict flatteur fut livré par Curnonsky, référence des critiques gastronomes lors de la première partie du 20e siècle. Fondateur de l’Académie du Vin de France en 1933, il classait certaines cuvées du terroir sarthois parmi les cinq meilleures de l’Hexagone. Il faut encore le croire et surtout faire mentir un peu Curnonsky car les vignerons du Jasnières produisent ce vin inimitable plus de trois fois par siècle ! L’année 2020 est même considérée comme une très belle année.

11 hectares en 1973 !

Aujourd’hui, la surface revendiquée en appellation « Jasnières » s’étend sur 80 hectares. Un confetti comparé aux 10000 hectares de vignes qui recouvraient le département en 1830, rien que 400 à Marçon* ! Les exploitations s’étalaient dans la Vallée de la Sarthe, à Chemiré-le-Gaudin mais aussi aux alentours de La Flèche (Bazouges). Néanmoins, seuls les vins du Val-de-Loir étaient exportés, notamment en Angleterre et en Hollande. En 1973, à cause de l’exode rural, le Jasnières s’était réduit comme une peau de chagrin. Il était alors confiné sur 11 hectares et menaçait de disparaître… Les bouteilles étaient bues dans les repas de famille mais rarement au-delà de la Sarthe. Mais grâce à la volonté de quelques élus locaux et l’arrivée de nouveaux vignerons (Joël Gigou notamment qui s’installa en 1974) l’appellation, une des plus anciennes de France (1937), fut sauvée avant de connaître un renouveau qualitatif à la fin des années 80.

Sur la table de Henri IV et dans la cave du Plaza Athénée

Henri IV fut baptisé au Jurançon… Mais les historiens racontent que le plus célèbre des rois protestants se faisait servir des bouteilles de Jasnières. Faisons un bond de plusieurs siècles, en 1911. On pose les premières pierres du Palace Plaza Athénée à Paris. Sa cave se remplit alors de bouteilles prestigieuses. Parmi elles, un Jasnières de 1911 issu de la famille Métais, illustres vignerons installés dans la Sarthe depuis le 15e siècle. Plus de cent ans plus tard, elle n’a toujours pas été bue et ne le sera peut-être jamais! Il s’agit en effet du plus ancien cru de l’établissement parisien et il n’est pas proposé sur la carte. Le trésor est secrètement gardé dans un coffre-fort…

* sources chiffres : http://vinsmillelieux.fr 

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ