enfants-imaginent-voiture-du-futur-le-mans
« BBC -

Quand les enfants imaginent la voiture du futur

Dossier Réalisé par Bruno Réchard

Le Petit Sarthois a demandé à plusieurs enfants de dessiner l’automobile du futur. A quoi ressemblerait-elle ? Comment fonctionnerait-elle ? Avec quels matériaux serait-elle faite ? Conclusion, la voiture imaginée par nos chérubins n’est pas si loin de ressembler aux nouveaux concepts des grands constructeurs…

enfants-imaginent-voiture-du-futur-le-mans
Joséphine, sept ans ( Le Mans), nous présente sa voiture du futur !

Vous adorez faire vrombir votre moteur ? On a une mauvaise nouvelle pour vous. Juliette, onze ans, imagine sa voiture roulant sans le moindre bruit et carburant… au jus de pomme. Nous avons demandé à plusieurs enfants de dessiner l’automobile qu’ils imaginent conduire dans dix, vingt ou trente ans. Les prévisions sont unanimes !

Révolue la Berline diesel « à papa » aux cinq vitesses, gaz à effets de serres garantis. Bon, ce n’est pas un scoop… La fin du moteur thermique est programmée en France pour l’année 2040, date butoir fixé par le gouvernement pour la production des dernières autos essence et diesel. La voiture du futur sera donc électrique et plus verte. Nos enfants respireront mieux l’air des villes que nos grands-parents et c’est tant mieux. Demandez-leur de coucher leur propre vision des choses au bout d’un crayon et les fantaisies les plus folles surgissent quant il s’agit de respecter l’environnement. Les enfants pensent tous aux énergies propres. Martin, jeune collégien, imagine par exemple un véhicule amphibie, voguant sur la Sarthe pour « faire le plein d’eau de rivière ». Ils font même marcher les automobiles avec leur pêché mignon : le sucre, que cela soit du coca-cola ou des bonbons. Juliette, onze ans, a griffonné son engin idéal, mi-voiture, mi-robot : « Elle ne fera pas beaucoup de bruit car ses roues seront équipées de coussinets qui la feront avancer à pas de loup. C’est une bonne nouvelle pour les riverains de l’autoroute ! »  Déjà habitués à voir leurs parents se déplacer en vélo, tramway et même trottinette, ces enfants du centre-ville du Mans ne conçoivent pas l’avenir avec l’automobile comme unique moyen de transport. Et pour eux, la voiture de demain se partagera entre amis. Joséphine, sept ans : « Ma voiture sera hyper hyper longue avec six rangées de trois personnes. Comme un petit bus ! Et tout le monde pourra la conduire ». En propriété collective, l’automobile est amenée à devenir un nouveau transport en commun…

« Il suffira d’un claquement de doigts pour ouvrir les fenêtres », Martin, 11 ans.

Nos chères têtes blondes n’oublient pas le côté pratique. A force d’entendre maman râler rue Chanzy à 18 heures, Camille, neuf ans, a trouvé la solution : survoler les embouteillages avec un engin volant. Cette obsession des voitures sans roues lévitant au-dessus du sol ne date pas d’hier et sera bientôt concrétisée. Dès 2023, le gouvernement japonais devrait en effet commercialiser un petit avion de la taille d’une voiture, se déplaçant à 100 km/h grâce à l’électro-magnétisme. Les ingénieurs des grands constructeurs travaillent donc sur des concepts de voitures tels qu’ils sont imaginés par les enfants… Biberonnée à la 5G et au Smartphone, la nouvelle génération trouvera donc complément naturel de prendre place dans des véhicules ultra-connectés. Pour Martin, « il suffira d’un claquement de doigts pour ouvrir les fenêtres. Et pour nous occuper pendant les longs trajets, l’ordinateur de la voiture jouera avec nous. Elle nous posera des questions et racontera des blagues. » Sa sœur Joséphine, sept ans, n’aura quant à elle plus besoin de supplier ses parents pour exaucer ses désirs : « Quand je rentrerai dans la voiture, il n’y aura personne au volant. Je dirai « Direct à Papéa » et la voiture m’obéira ! »  

La voiture à conduite autonome existe déjà. C’est le cas de l’ID Vizzion de Volkswagen qui présente un habitacle sans volant ni pédale. Les futures générations n’auront donc peut-être plus besoin du permis rose. Un Smartphone suffira pour se déplacer d’un point A à un point B… Et si la génération « alpha » – celle née après les années 2010, pour qui le numérique n’est pas un outil mais est complètement intégré à leur quotidien – expérimentait aussi la « voiture-maison » ?  Volvo a présenté en 2018 la « 360c »,une voiture idéale pour les longs trajets car équipée pour y dormir, manger ou travailler. Plus besoin de restaurant ou de chercher un hôtel. Mais pour faire une « boum » c’est encore un peu juste, les enfants…

Rodolphe Tréhet

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ