« :Ludivine

L’APICULTURE PASTORALE EN SARTHE

La Rose de Noël aide l’abeille l’hiver

Après un début novembre plutôt sec, avec de belles journées qui ont permis aux abeilles de sortir, la seconde partie de mois a marqué la transition et l’entrée dans l’hiver.

Dans la ruche en décembre, les abeilles se pelotonnent autour de leur reine. Elles se regroupent en grappe, de plus en plus serrée si la température extérieure diminue. L’apiculteur effectue des promenades de surveillance, renforce l’isolation, veille à ce que la ruche ne soit pas attaquée et reste vigilant sur les réserves.

En décembre, la colonie dépense la plus grande partie de son temps à réguler la température à l’intérieur de la ruche. La ponte est inexistante et la population reste stable. L’activité de la colonie est au ralenti… L’hiver, lorsque la température extérieure est inférieure à 18°C, la température du nid en présence de couvain doit se maintenir vers 34°C. Sans couvain, les abeilles peuvent survivre avec une température minimale de 13°C au cœur de l’essaim.

Rose de Noël (Hellébore noire) : très prisée des abeilles, la Rose de Noël est une plante vivace persistante de la famille des Renonculacées. Originaire de l’Europe centrale, c’est une plante attrayante pour son beau feuillage, et sa floraison hivernale, qui pousse dans les recoins sombres et humides du jardin. Sa floraison s’étend de décembre à avril.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ