tendances-sport-en-sarthe
72 IMMOBILIER - ÉTÉ 2022

Le sport en pleine mutation

Nous le savons tous, les Sarthois sont passionnés de sport : il n’est qu’à regarder le succès du basket-ball, du sport automobile, ou plus méconnue de la marche nordique au bois de l’Épau pour comprendre cet engouement. Encore plus pendant les confinements, le rapport au sport et les motivations ont changé, privilégiant le plaisir et la santé par rapport à la compétition. Les activités hors encadrement se sont développées : course à pied, randonnée, crossfit burpees animent le quotidien des Sarthois pour faire face à l’immobilité imposée par la crise sanitaire. Au travers de quelques reportages, le Petit Sarthois a interviewé des personnalités du sport qui placent le sport comme un moyen de conquérir de la confiance, du bien-être… et la ligne

Dossier Réalisé par Bruno Réchard

Les grandes tendances du sport en Sarthe

Le Comité Départemental Olympique du Sport centralise les chiffres des Comités Départementaux sportifs de la Sarthe et présente de nombreuses actions pour favoriser le développement du sport (voir p9). Nous avons récupéré les chiffres par comité et leur évolution. Le premier constat est que l’on observe une diversification des pratiques avec le développement de nombreux sports récents : marche nordique, roller derby, sport en milieu naturel…. mais près d’un Sarthois sur quatre est toujours licencié dans un club, représenté au sein de 62 fédérations ou comités. Le département comptait l’année dernière 1 319 clubs pour un total de presque 128 000 licenciés.

La féminisation du sport

Il n’est qu’à voir le développement du football féminin pour comprendre que la tendance principale du sport depuis 5 ans réside dans l’accroissement du nombre de femmes pratiquant des sports. Ainsi la part des femmes dans le nombre total de licenciés est passée de 23,7 % en 2014 à 32,6 % en 2019 ! De nombreux clubs de football sarthois ont ouvert des équipes de football féminin avec la nécessité d’adapter la logistique par la construction de vestiaires supplémentaires. Entre 2017 et 2020, le nombre de féminines dans le foot sarthois est passé de 997 à 2 184 ! Les sports féminins qui ont le vent en poupe restent la gym, qu’elle soit sportive (classique) ou « volontaire » (douce), avec respectivement 3 418 et 5 506 licenciés ; et l’équitation qui rassemblent 4 922 cavaliers licenciés avec une majorité de filles (81%) et toujours 55 clubs affiliés. Le Roller Derby a aussi tiré son épingle du jeu depuis quelques années auprès des féminines (voir page 9).

Le développement des sports d’aventure & nature

Chaque mardi matin je passais vers 9H30 au domaine de l’épau et je voyais des centaines de personnes armées de sorte de bâtons de ski et de chaussures de marche, rassemblées en vue d’une randonnée. J’ai fini par m’arrêter et j’ai rencontré Bernard, le président, qui m’a expliqué que ce rassemblement hebdomadaire concerne le club LMA 72 (club d’athlétisme comptant 1300 licenciés) et plus particulièrement la section marche nordique. Ces sportifs parcourent les forêts de l’épau en groupes de niveaux différents, avec des allures adaptées au potentiel de chacun. D’autres sports d’aventure progressent comme le club alpin français (+466 licenciés entre 2017 et 2019), le sport en milieu rural (+147 licenciés), l’aéronautique (+70) ou le triathlon (+55 licenciés).

L’évolution de sports majeurs vers des modes ludiques et à nombre réduits

Le football reste Le sport majeur en Sarthe, et de loin…. A lui seul, le foot c’est 22 881 (-928 en 6 ans) licenciés et 166 clubs, soit respectivement 18,6 % des sportifs et 13,4% des clubs. Si l’on s’en tient qu’aux garçons, le football c’est plus d’un licencié sur quatre. La discipline baisse sur les garçons mais est tirée par les féminines qui comptent déjà 1 308 Sarthoises. Le football évolue aussi avec le développement du « Five » en salle, à l’instar du basket qui a vu se développer la pratique en trois contre trois, hors des clubs.


Un grand chef : Jean Sulpice

Un plat français : le steak tartare

Un plat étranger : la carbonnade flamande

Un vin : Domaine Les Creisses 2015

Un alcool : le gin tonic

Un végétal : le cèpe

Un fruit : la noix de coco

Une sauce : grand veneur

Une plante aromatique : la coriandre

Un dessert : le Paris Brest

Le plat de votre enfance : la ratatouille de ma mère

Un lieu en Sarthe : L’un des sens (Bar à vins au mans)

 

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ