BBC Constructions

Alexy Négrier… 14 ans… la course en tête

Il faut voir le môme de 14 ans avaler les courbes sur le circuit Bugatti, filant dans la ligne droite des stands à plus de 200 km/h sur sa Yamaha 300 cm3 vitaminée. Damien Saulnier (SERT) le suit depuis quelques temps déjà, voyant en lui un « minot sarthois » promis à un bel avenir. Nous sommes allés rencontrer un ado de 14 ans la tête bien sur les épaules, à l’occasion d’essais libres le 9 mars dernier, et nous avons été charmés par la lucidité et l’ambition du garçon avant le lancement de sa saison à travers la France des circuits de vitesse.

Dès sa première course au Mans fin mars il bat ses ainés, accrochant la 1ère place dès la 1ère manche avec 10 secondes d’avance sur le 2ème

Alexy Négrier en essais sur le Bugatti du Mans en mars 2021

L’année 2021 s’annonce magnifique

Alexy Négrier est inscrit dans la catégorie FSBK Supersport 300, le championnat de France Élite des pilotes de moins de 26 ans. Pas un week-end de libre entre mi-mars et fin septembre comme le rappelle Tony, son papa. « Une saison d’Alexy, c’est 25 000 kilomètres parcourus aux 4 coins de la France ! » 10 courses au programme avec les essais libres le vendredi, puis le samedi les qualifs et la première manche, et le dimanche warm up puis seconde manche. Alexis a toutes les chances de bien figurer « Mon objectif est d’entrer le plus souvent dans le top 5, et pourquoi pas mieux… » Le garçon a de l’ambition, mais reste modeste même s’il est habitué à monter les échelons à fond la caisse…

Une volonté et une maturité étonnantes pour son âge

Dès ses premiers tours de piste à 8 ans, Alexis a chopé le virus (le bon !) des courses. Il est très vite repéré par la FFM et Cédric Gauthier le prend sous son aile en tant qu’entraineur. Le garçon progresse vite. En 2018, il participe à 10 courses et devient vice-champion de France en moins de 14 ans, il n’a alors que 12 ans. Il enchaine en 2019 avec le championnat Promosport en 125 et finit 3ème, même si sa vraie place était 2ème sans une réclamation contestable de son dauphin. Puis en 2020 en catégorie 400, il est premier toute la moitié du championnat mais une mauvaise chute sur le circuit de l’anneau du Rhin l’empêche d’être champion. Dès son retour il enchaîne les podiums et finit quand même vice-champion de France de sa catégorie Promosport 400 cc.

Une famille en or qui le soutient… mais il a besoin de sponsors pour continuer sa progression

Le papa Tony Négrier en appui

Le papa suit son fils mais il ne cache pas qu’il est compliqué de monter dans les catégories sans moyens financiers. La « Team Négrier » a trouvé des partenaires, mais il reste un peu de place sur sa combinaison ou sur sa Yamaha. « Une saison c’est 55 000 € » explique Tony.  « La moitié est financée par nos partenaires, mais il en faudrait encore deux ou trois ». Alexy est reconnu sportif de haut niveau espoir par le ministère des sports en 2020 et 2021. Il rêve un jour peut-être d’intégrer la catégorie reine de la vitesse sur circuit : la catégorie GP. Son idole est Fabio Quartararo (lui aussi sur Yamaha)… le chemin est long mais nul doute que le « minot » saura aller loin… Jusqu’où ? l’avenir le dira.

www.weezevent.com/soutien-a-alexy-negrier / Courriel : alexymotoracing@gmail.com 

Facebook : Alexy Négrier #126 Page-Pilote  / Instagram : alexymotoracing 

Les bases du FSBK

Le Championnat de France de Superbike met en compétition les pilotes nationaux les plus rapides dans des courses de vitesse sur circuit. C’est l’équivalent français du WSBK. Toutefois les règlementations diffèrent notamment en ce qui concerne les catégories où les machines stock ne bénéficient pas d’une catégorie à part entière.

Catégories

Le Championnat de France Superbike comprend 4 catégories : la Moto3, le Supersport, le Superbike et le Side-Car.

La Moto3 est ouverte aux machines de 100 à 250 cm3 et dispose d’une classe Junior ouverte aux pilotes à partir de 13 ans.

Le Supersport (SSP – 350 à 750 cm3) et le Superbike (SBK – 675 à 1200 cm3) ont tous deux les mêmes classes. Dans ces catégories on retrouve la classe Stock, qui reprend la règlementation des Coupes de France Promosport et met en piste des motos proches des modèles de série, ainsi que la Classe EVO où les modifications autorisées sont plus nombreuses et les préparations des motos plus développées. Enfin, les Side-Cars sont également répartis dans deux classes avec les attelages de 401 à 750 cm3 et ceux allant jusqu’à 1.000 cm3

Calendrier FSBK

La saison de FSBK se déroule généralement autour de 7 week-ends de courses. Le championnat compte ainsi entre 12 et 15 épreuves selon les années. Les circuits homologués : Le Mans, Magny-Cours, Alès, Nogaro, Carole, Vigeant, Dijon, Alès, Albi.

Qualifications

Chaque catégorie prend part à une séance d’essais chronométrés le samedi matin. Cette séance qualificative de 30 minutes permet de définir l’ordre de la grille de départ pour la course du samedi après-midi en fonction du meilleur temps obtenu par chaque pilote. L’ordre sur la grille de départ pour la course du dimanche après-midi n’est pas défini par les qualifications, mais par les résultats de la course de la veille. En effet, les pilotes sont ici classés en fonction de leur meilleur temps au tour obtenu pendant la course du samedi. Ces derniers disposent toutefois d’une séance de Warm Up de 15 minutes le dimanche matin.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ