72 IMMOBILIER - ÉTÉ 2022

LE SENS DE LA FÊTE À L’ORANGERIE DE SIDONIE DE MAMERS


Sidonie Gasset

Aujourd’hui nous vous présentons un lieu magique situé au cœur de Mamers : un ancien couvent du XVII ème siècle reconverti en 2021 en lieu de réception. Sidonie Grasset et Grégory Russel ont créé un cadre prestigieux pour organiser des évènements inoubliables : mariages, réceptions, week-end, séminaires d’entreprises. La maîtresse des lieux a ensuite eu la remarquable idée d’y bâtir une orangerie de 300 m2. Son rêve d’enfance devenu réalité se prête ainsi à toutes les mises en scènes, aux plus belles émotions, dans un écrin de verdure de près de 2 hectares. Si l’on ajoute que l’ancien couvent abrite aussi le vin d’exception produit par l’hôte des lieux, le château Belmar, vous comprendrez pourquoi nous avons souhaité vous présenter cette belle histoire de terroir et de lieux d’exception dont la Sarthe regorge aux quatre coins du département.

Un coup de cœur engagé il y a 4 ans

Au départ l’ancien couvent avait été acheté par Sidonie et Grégory pour abriter le chai du château Belmar, mais très vite l’idée d’y adjoindre une fonction réceptive a été imaginée par Sidonie Grasset. « Nos convives venus pour des dégustations de vins me l’ont souvent demandé : pourquoi ne pas créer un lieu dédié aux réceptions ? »  se souvient Sidonie. « Et comme nous aimons recevoir, l’idée est devenue projet, le projet est devenu réalité » s’enthousiasme-t-elle. « Nous avons mené 3 ans de travaux, pile pendant la crise sanitaire. » Madame Grasset a démarré par la vieille chapelle et le ton général de la déco a été donné par les premiers éléments découverts : sols d’époque en parfait état, armoiries masquées du fait de la révolution. Et les talents de décoratrice de Sidonie ont fait le reste : une collection de splendides Kimonos japonais est exposée sur les hauts murs « Ces kimonos sont en fait des tenues du marié au Japon. Beaucoup d’objets étaient chez moi à Saint-Longis et nous les avons transférés. » Au premier étage des chambres ont été refaites en style « arts déco » avec une salle de bain – jacuzzi. Plusieurs chambres permettent de loger les mariés et leurs proches. 

Une Orangerie magique

Au milieu du parc arboré aux senteurs envoutantes en ce mois de juin a été construite une orangerie : « Mes grands-parents possédaient une orangerie et je couvais ce doux rêve un jour d’en avoir une à moi. Elle apporte un vrai plus car la vue à 360° sur le parc est magnifique. Et la nuit ce halo de lumière et de vie prend une dimension enchanteresse. » L’Orangerie est une construction moderne de verre et d’acier, qui s’intègre harmonieusement au paysage. « Les rideaux peuvent être ouverts au dernier moment pour accentuer l’effet de surprise, » se réjouit Sidonie qui a toujours aimé recevoir et s’en donne à cœur joie actuellement avec un planning booké sur 2022. La période plus calme de l’hiver sera quand même l’occasion d’organiser un salon des antiquaires, puis un salon du livre. Des projets, encore des projets !

Un vin dont le millésimé 2019 est déjà prestigieux

Les premières bouteilles ont été débouchées en décembre 2021, après avoir été vinifié 2 années dans des barriques. Le chardonnay goûté pour la première fois n’a pas déçu. Qualifié « d’excellent », « admirable » ou « magnifique » par des convives conquis, il a atteint les espoirs qu’avait placé en lui Grégory Russel, à savoir égaler les grands blancs de Bourgogne type Chablis grand cru ou Meursault. Les bouteilles ont été envoyées aux plus grands guides, et chose rare, le secrétariat de 

Andreas Larsson (champion du monde de sommellerie) a rappelé Grégory Russel pour lui annoncer son classement comme 2ème meilleur vin des Pays-de-la-Loire (sur 300 goûtés !). Seulement 1 170 bouteilles ont été produites, la qualité ayant été préférée à la quantité. Comme le rappelle l’hôte des lieux, qui a fait sienne la maxime de Léonard de Vinci « C’est par l’accumulation des détails que l’on obtient la perfection ; et la perfection n’est pas le moindre des détails ! » Cette qualité a permis à l’entrepreneur d’obtenir la mention IGP Sarthe (Indication Géographique Protégée) et de ne vendre que quelques bouteilles par client au tarif de 117 €. En plus du chardonnay issu des vignes poussant sur le vignoble du château, à Saint-Longis, Grégory Russel propose également une gamme « Cavo » plus accessible (de 6 à 17 € la bouteille). Le couple exploitera également un nouveau vignoble, à Saint-Rigomer-des-Bois, où 18 000 pieds de merlot ont été plantés sur deux hectares. « On a découvert des sols identiques aux plus grands Pomerols dont le fameux Château Pétrus ». Le talent, c’est aussi de savoir saisir les opportunités quand elles se présentent.

L’Orangerie de Sidonie

44, rue de cinq ans – MAMERS – 06 37 12 39 30

www.chateau-belmar-evenementiel.fr

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ