BBC Constructions

UN EXEMPLE DE LANCEMENT DE FRANCHISE AVEC H48

Tout démarre après un diplôme de plomberie en poche, Bastien créé sa boite à 24 ans en 2014. Très vite il enclenche des partenariats avec des agents immobiliers pour les interventions sur les logements locatifs. Comme Bastien est consciencieux et organisé, l’activité démarre sur les chapeaux de roue. Son frère Kévin le rejoint 3 ans plus tard et apporte sa sagesse de frère ainé, et ses compétences techniques. Les deux hommes réfléchissent et lancent en 2019 un service novateur de dépannage de plomberie appelé H48, basé sur la transparence des prix et la réactivité avec un engagement d’intervention sous 48H. Nous les avons rencontrés au moment où ils franchissent une nouvelle phase, c’est-à-dire la mise en place d’une franchise H48 sur la France entière.

Un concept novateur de dépannage en plomberie

H48 est une entreprise spécialisée dans le dépannage de plomberie ou radiateurs avec des prix forfaités et des interventions sous 48h. Ils ont choisi de proposer un modèle d’intervention simple, sans surprise pour les clients car les tarifs fonctionnent sous forme de forfaits affichés clairement sur leur site web (incluant déplacement, matériel et montage). Par la facilité de contact, la rapidité de l’intervention, la qualité des matériels et accessoires fournis, H48 s’est rapidement positionné comme la référence sur l’agglomération mancelle. Leur site web explique tout www.h48.fr

L’étape suivante : franchiser le concept.

Les rôles entre les deux frères sont clairement définis : Kevin est le technicien qui gère la partie technique. Quant à Bastien, c’est le Boss qui lance la franchise sur la France. Les 7 années d’expérience ont permis de bâtir un modèle rentable et bien armé : des fournisseurs de qualité avec des prix d’achat négociés, une communication peaufinée avec une charte graphique percutante et moderne, un système administratif centralisé point de vue comptable et bancaire. La franchise s’appuie aussi sur des partenariats avec des chaines nationales comme Citya, Nexity ou Foncia. Ils visent le recrutement de franchisés sur des agglomérations comme Le Mans, Rennes, Nantes, Angers, Laval, Tours. Kevin sera à terme appelé à rejoindre Bastien dans la formation technique des franchisés. 

La recherche de partenaires franchisés sur Le Mans

Le profil recherché est, au-delà de l’aspect technique, une personne qui a le goût du travail bien fait et le sens des relations humaines. Le concept a fait ses preuves et les candidats prendront vite leurs marques, avec des ratios de rentabilité qui permettent de rapidement tirer un profit consistant. En effet le marché de la plomberie a très bien résisté à la crise sanitaire avec un chiffre d’affaires en baisse seulement de -2,1% en 2020, suite à une progression de +4% en 2019 (Source FNAS). 

La Franchise c’est quoi ?

(Source www.toutelafranchise.com)

Avec quelque 1834 réseaux recensés en 2015 pour 69.483 franchisés, la franchise est un modèle de développement en réseau qui chaque année voit ses effectifs et son chiffre d’affaires (53,38 milliards d’euros en 2015) augmenter. Pourquoi ? Tout simplement parce que le modèle est « gagnant-gagnant » pour le franchisé et pour le franchiseur.

Du côté franchisé, le modèle de la franchise permet de démarrer plus vite une activité en s’appuyant sur un concept déjà éprouvé, une marque connue, un savoir-faire directement opérationnel, et une exclusivité territoriale. Le franchisé bénéficie également d’une formation initiale complète, et d’un accompagnement de chaque instant, en amont de la création, pendant le lancement et dans la phase de développement de son affaire.

Côté franchiseur aussi le deal est gagnant. En effet, une marque pour être nationalement connue doit multiplier les points de contact avec la clientèle. Pour ce faire, il y a deux solutions : soit l’entreprise finance en interne l’ouverture de ses nouveaux points de vente (succursales), soit elle délègue à des indépendants le soin d’être les représentants de sa marque sur des territoires identifiés, c’est la franchise. La deuxième option permet à l’évidence d’aller plus vite dans le déploiement des nouveaux points de vente puisque ce n’est plus l’enseigne qui finance avec ses fonds propres mais les franchisés.

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ