Maisons Open - Groupe Hexaom

UN PEU DE PAIN ET DE CHALEUR, DANS LES RESTOS… LES RESTOS DU CŒUR !

Avec un taux de pauvreté de 13,1%, la Sarthe est parmi les départements des Pays de la Loire les plus touchés par la précarité. La crise sanitaire de la COVID-19 a fortement impacté les publics déjà précaires, et l’on voit arriver de nouveaux visages : jeunes actifs précaires, étudiants, autoentrepreneurs, familles monoparentales…Les Restos du Cœur de la Sarthe sont présents sur une grande partie du département pour venir en aide aux plus démunis, par une aide alimentaire gratuite ainsi que par de nombreuses actions d’inclusion sociale. Nous avons rencontré Joël Défontaine, président des Restos du cœur de la Sarthe, et Marc Beaulaton, responsable du mécénat d’entreprises et des dons dans le département.

Joël Défontaine et Marc Beaulaton, deux retraités très actifs aux restos

« 57 % des accueillis en Sarthe ont moins de 25 ans » 

Pouvez-vous nous présenter votre association, même si elle est très connue ?

Les Restos du cœur ont été créé par Coluche en 1985, ils sont arrivés en Sarthe en 1987. C’est à la fois de l’aide alimentaire, mais aussi de l’écoute et du soutien moral, avec du soutien de recherche à l’emploi. Nous avons 760 bénévoles réguliers en Sarthe + les bénévoles d’un jour, soit 1200 bénévoles répertoriés. Ces bénévoles œuvrent dans 14 centres : 

Allonnes, Bonnétable, Connerré, Coulaines – Place de la Gironde, Coulaines – Place d’Arcachon, La Ferté Bernard, Le Mans – Miroir, Mamers, Montval-sur-Loir, Parigné-l’Évêque, La Suze-sur-Sarthe, Saint-Calais, Yvré-le-Pôlin et le bus du cœur Le Mans.

Notre objectif n’est pas seulement de nourrir les personnes accueillies, mais surtout de les épauler pour se sortir de la situation qui les a obligés à pousser notre porte dans une démarche d’inclusion globale.

« Le nombre de repas distribués en Sarthe chaque année est de 1,6 millions »

Comment les entreprises peuvent vous aider ?

La loi Coluche de 1988 a toujours prouvé son efficacité, y compris après ses extensions de 2003 et 2004. Grâce à elle et à la confiance des Français en notre association, les dons aux Restos sont passés de 37 à 89 millions d’euros entre 2004 et 2018. C’est ainsi que nous avons pu augmenter le nombre de repas distribués, passant de 66 à 133,5 millions sur la même période, tout en améliorant leurs qualités nutritionnelles et en affrontant le renchérissement des matières premières. La loi stipule que les « versements affectés à la fourniture en France de repas à des personnes en difficultés ouvrent droit à 50% de déduction d’impôts (dans la limite d’un plafond de XX €). Pour les entreprises, les dépenses de mécénat ouvrent droit à une réduction d’impôt sur l’IS égale à 60% de leur montant (don en numéraire et en nature), pris dans la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires annuel hors taxe.

Les restaurants du cœur de la Sarthe
1, rue du champ fleuri à Coulaines
02 43 82 16 14 – ad72.siege@restosducoeur.org

2022 : UN DISPOSITIF MOBILE D’AIDE ET DE LIEN POUR ALLER VERS LES PLUS PRÉCAIRES

Un des axes majeurs du cahier des charges du Plan de Soutien aux Associations de Lutte contre la Précarité était la couverture des « zones blanches », ces zones à la périphérie, éloignées des grands axes et peu couvertes par l’aide alimentaire. Un Centre Itinérant est un camion aménagé, mobile, et sillonnant les routes de la Sarthe afin de proposer l’aide Restos pour les publics habitant dans des villes et villages où la municipalité aura donné son accord pour un temps d’arrêt, soit toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Il fonctionne en respectant l’ensemble des règles des Restos du Cœur existantes, développe l’Aide Globale à la Personne, et délivre notamment de l’aide alimentaire.

Le centre itinérant pourra coupler, grâce à des partenariats conclus à proximité des villages d’intervention, l’aide aux publics par la lutte contre le gaspillage, dans un objectif de développement durable « gagnant-gagnant ».

Bruno Réchard

Bruno Réchard, rédacteur en chef du Petit Sarthois

Ajouter commentaire

Nous suivre

Vous aimez la Sarthe ? Alors vous aimez le Petit Sarthois… Suivez-nous ;-)

PUBLICITÉ